Une histoire d’amitié entre Marrakech et Paris

C’est d’abord l’histoire de Stéphanie et Chloé, deux amies qui, confrontées à l’inacceptable, ont décidé de s’allier pour créer l’indispensable : un pont entre les deux villes. Le détail, Stéphanie Xuereb nous le raconte. Rien de commercial là-dedans. Juste l’envie partagée de révéler ce que à quoi, je le crois, nous croyons tous : la beauté de la rencontre.


Bonjour, Stéphanie ! La marque Les Marrisiennes est donc née d’une longue histoire d’amitié…

En effet, Chloé et moi sommes amies depuis la 6ème. Ensemble, nous avons tout partagé, particulièrement ce goût pour les fringues, qui s’est transformé au fil du temps en une véritable passion pour la mode. Après avoir mené des carrières professionnelles différentes, il nous est apparu comme une évidence de construire une aventure en commun…

L’aventure se décline, plusieurs fois par année, en collections capsules, pour allier diversité et exception, naturel et originalité. Votre vision de la femme d’aujourd’hui ?

«Les Marrisiennes » sont, à notre sens, urbaines, actives, rock et métissées.

Nos vêtements sont pensés pour être portés tous les jours, au bureau comme le soir. Un broderie, une passementerie traditionnelle rehaussera une pièce basique pour lui apporter toute son originalité, car nous pensons, en effet, que chaque femme est unique, qu’il n’y a pas une vision unique de la femme.

Tout est fabriqué au Maroc par des artisans locaux, suivant un processus équitable, à l’issue d’une longue quête aussi…

Nous sommes extrêmement exigeantes sur les choix de nos fournisseurs et, oui, nous travaillons avec des artisans de Marrakech, spécialistes dans leur domaine. La femme qui tisse les boutons de notre tee-shirt Blandine par exemple, les fabrique tous à la main. Ce sont des boutons habituellement utilisés pour orner les habits de fêtes traditionnels.

Quelles sont ces autres pièces traditionnelles qui peuvent agrémenter une collection ?

Nous n’avons pas à proprement parler de pièces traditionnelles. Nous travaillons sur des détails, plus ou moins importants en fonction des tenues. Ce peut être un bomber orné d’un dos en kilim vintage, chiné dans la médina de Marrakech, une gandoura revisitée dans des imprimés ultra actuels, ou une jupe midi, la pièce de la saison, agrémentés de boutons traditionnels… Chaque pièce recèle un clin d’œil au Maroc.

Chaque pièce recèle un clin d’oeil au Maroc.

La gentillesse est un divin défaut, n’est-ce pas ? Quand l’as-tu expérimentée la dernière fois ?

J’essaie de l’être un peu chaque jour, par de petites attentions. Un sourire, un regard, autant de choses qui peuvent, en un instant, adoucir le quotidien…


Un sourire, un regard, autant de choses qui peuvent en un instant, adoucir le quotidien.

Pour devenir une Marrisienne:
La marque sera présente lors des évènements suivants:

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s