Gentil(le )? Pourquoi pas ! Cinq obstacles qui n’existent pas

le

Pourquoi ne pas oser l’originalité ? Pourquoi ne pas tester la différence ? Ché Guevara aurait dit : ‘ Soyons réaliste, exigeons l’impossible‘. Pourquoi pas ? Pourquoi ne pas l’exiger de nous-mêmes, avant de l’exiger des autres ? Pourquoi ne pas croire en notre capacité personnelle à révolutionner le monde quand on voit bien qu’il ne tourne pas rond tel qu’il tourne actuellement ?

Vous émettez quelques objections ?

Je sais. Les voilà. Réponses comprises.

  1. Vous avez un problème de définition. Gentille, ça veut dire quoi ? Honnête ? Engagée ? Ouverte d’esprit ? Franche ? Altruiste ? Un peu tout cela à la fois.
  2. Vous avez un problème de perception. Vous vous dites : Okay. Je le dis, je suis mort(e). Je vais me faire marcher dessus/abuser/ridiculiser/dénigrer/etc. Bon, que les choses soient claires : la fourberie ne rapporte que dans le court terme. Comme d’ailleurs l’hypocrisie, le mensonge, la mesquinerie. Ce n’est pas vrai ? Prouvez-moi le contraire.

  3. Vous craignez de passer pour niais(e), naïve, bébête, etc. Et alors ? Et puis, bon, n’a jamais voulu dire con.
  4. Cela requiert trop d’efforts. Sans blague ? Mais qu’est-ce qui n’en requiert pas ? Et puis, niveau retour sur investissement, il n’y a pas mieux. Foi de gentille.
  5. Gentille, pourquoi faire ? Pour rien. Pour tout. Comme ça. Juste pour essayer autre chose, de voir le monde autrement.
Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. pour illustrer cet article, en particulier le point , un p’tit poème:
    Les tercets de mon ami Pierrot.

    Naïf plutôt que rusé
    Grugé plutôt qu’escroc
    Mais futé plutôt que docile

    Je me ris des engouements
    Je me ris de l’opinion des gens
    Je ne ris jamais d’autrui.

    Souffrir plutôt que peiner
    Rire plutôt que blesser
    Aider dans la difficulté

    Manquer plutôt que demander
    M’effacer plutôt que briller
    Aimer la lune

    Amoureux pour le bonheur d’aimer
    Transi plutôt qu’infatué
    Rêvant à Colombine

    Honteux des turpitudes décelées
    Confus des crimes étalés
    Je fredonne pour te cacher

    Mon désespoir

    Nicolaï Drassof

    Aimé par 1 personne

  2. Dominique dit :

    Merci Nikolaï.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s