Attention : exclusivement réservé aux femmes adultes

J’ai reçu une bien étrange invitation en début de semaine, exclusivement réservée aux femmes adultes…

A une soirée entre filles. Une soirée entre filles. Pour moi qui ai manqué de peu, la révolution étant déjà en marche, le collège de filles, cette invitation à une soirée que pour les filles m’a fait l’effet d’un… coup de boomerang. Voyons tout de même le détail de cette soirée… Pour l’avant-première d’un film dit de filles, l’un de ceux que mes copines et moi adorons regarder en effet, « venez participer à notre soirée réservée aux femmes ». Tiens donc. Pourquoi pas ! Continuons…

Basquiat - Couronne

100 % filles
« Des ateliers de bien-être », oui. Quoique… Cela ne signifierait-il que nous sommes mal ? Confortant cette idée bien trop répandue que les femmes se perdent en elles-mêmes, en tergiversations et autres circonvolutions jugées inutiles par ceux qui ne les comprennent pas ? Oui, ceux qui ne les comprennent. Il ne s’agit en effet que de réflexions, profondes, diverses, parce que la vie est ainsi faite, diversement, qu’elle peut être complexe, qu’elle nécessite donc une réflexion aussi complexe, à laquelle nous nous prêtons volontiers ou ne nous prêtons pas d’ailleurs. Parce les femmes, c’est comme les chats : ce n’est pas toujours gris. Mais il s’agit peut-être de moi. Trop féministe. Genre à voir le mal partout. Un reste de ce texte qui nous appelle toutes à l’être. Poursuivons… « Un bar ». Sans alcool. Bon… Quelques « beaux garçons » dénudés, enfin. Ah !…

Cocktail détonnant
Voilà donc pourquoi la chose est réservée aux femmes adultes. Une soirée entre filles serait donc le mélange d’ateliers bien-être, de boissons sans alcool, d’un film potache et de quelques garçons dénudés ? C’est un peu réducteur, non ? Ce ne serait pas des garçons qui auraient programmé cette soirée entre filles ? Entre filles, il est bien possible que ce soit là un très bon programme. Entre femmes, eh bien, je ne sais pas. Je ne suis pas sûre. Mais c’est ainsi : les filles sont des femmes, les femmes, des filles. C’est de bonne guerre. Ah, que dirait Simone…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s