Morceau de Tout-Monde

 » Ce sont là les derniers sauvages éclats du retour du refoulé identitaire.

Plus le déroulé de la Relation est avéré, plus la créolisation grandit, plus s’exacerbent à folie ceux-là qui sont affolés de ce mouvement du monde. Leur nouveau démon, le Mal absolu qu’ils entendent exorciser, ils l’appellent mondialisation.

Alors les lieux de métissage et de partage, les Beyrouth et les Sarajevo, sont systématiquement pilés et martelés. Dans le plus petit village où un pont avait été jeté entre deux communautés, ce pont est dynamité.

Les Rwanda sont entretenus dans leur déréliction.

Il semblerait que nous n’y puissions rien.

Mais nous changeons en nous, et alentour, ces souffles de la dernière nuit. »

Édouard GLISSANT, Traité du Tout-Monde

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s