« Il n’existe aucune culture qui ne se soit préoccupée de savoir qui sont les hommes… »

Jostein Gaarder, professeur de philosophie et d’histoire des idées, connut la consécration internationale avec son roman Le Monde de Sophie. Véritable introduction à la philosophie, ce livre se destine à toutes générations confondues. À mi-chemin entre l’essai philosophique et la poésie, l’histoire traite de l’approche d’une petite fille vers l’âge adulte, mise en relief par l’ouverture d’esprit sur le monde qui l’entoure. Tout en finesse, on se laisse submerger par ce monde des idées délicieusement accessible pour celui qui ne perd jamais l’émerveillement face à lui.

Sourced through Scoop.it from: www.deslettres.fr

See on Scoop.itNanachroniques !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s