En cette #JournéedelaFemme…

… Je voudrais vous dire ‘Merci’.

Merci d’abord à tous ces éducateurs, ils ne sont pas si nombreux mais ils existent malheureusement, qui m’ont  douloureusement fait sentir mes ‘manquements’, qu’être maman célibataire constitue un ‘sérieux handicap’ dans l’éducation de mon enfant. Merci d’avoir enfoncé cette porte que vous avez rouverte plutôt que de proposer un appui, si tant est qu’il vous semble si nécessaire. On sait fait seule ici. Depuis un moment. Une nouvelle occasion de faire au mieux n’est jamais de trop, même sous les feux de la critique. Merci aussi pour mon fils qui n’en continue pas moins de croire que l’important, c’est l’amour et le respect de soi, qu’avec le temps et le travail, le meilleur est à venir.

Basquiat-Warhol 699
Basquiat-Warhol 699

Merci aussi à ces hommes que j’ai croisés et qui m’ont reprochés d’être trop libre, trop indépendante, trop poilue, trop fêtarde, trop bosseuse, trop grasse, trop entreprenante, trop intelligente (à leur décharge, ils ne l’ont jamais formulé de cette façon. La chose a toujours été enrobée d’un fiel plus ou moins lisible en fonction de l’âge), trop je ne sais quoi de plus mais dont je me fous royalement et que je vous remercie – de nouveau – d’avoir souligné. Ce sont autant de traits de caractère, de parties d’un moi que rien, jusqu’ici, ne m’a donné envie de changer.
Merci enfin à tous mes employeurs qui, à titre d’évolution, m’ont proposé un poste d’assistante de direction. L’assistante étant vraisemblablement plus féminine que la direction. Merci à tous ceux qui ne perçoivent les femmes au travail qu’en tant que secrétaires (contre lesquelles je n’ai rien à redire sauf que ce n’est pas la voie que j’ai choisie ni la carrière que j’ai engagée et menée, bien qu’à bout de bras, jusqu’ici). Merci à vous pour vos marques de méfiance, de défiance : elles n’ont fait que renforcer mon ambition.
Merci à tous donc.
Grâce à vous, je sais ce que c’est que d’être femme.
Je saurais en instruire la petite fille que je ne manquerai pas d’avoir.
Chaque jour renforce cette idée que la fierté, en général, de ce côté du monde en particulier, n’est pas un défaut mais une alliée face au pis-aller et à la médiocrité. Merci encore puisque que je sais désormais, pour l’avoir appris au gré des jours,  être forte, résolue dans mes choix, bien dans ma tête, dans mes stilettos, dans ma vie professionnelle et dans ma vie personnelle, être femme, portant, supportant, accomplie et heureuse en somme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s