Heidi m’a touchée. Je voulais vous le dire…

Pourquoi sommes-nous si enclins à nous laisser bousiller par nos « histoires » d’amour ?

Le mot pourrait sembler fort mais il n’en est rien. Je crois qu’on le sait tous. Être seul c’est bien, la plupart du temps, pour de plus de monde… Mais partager quelque chose d’intéressant c’est pas mal non plus, pour tous ceux qui parviennent encore à se l’avouer. Du coup, il nous arrive, par égarement, par excès de confiance, de nous engager dans des histoires troubles. Un peu comme Heidi dont j’ai récemment lu les déboires, et je me suis souvenue…

Nos étoiles contraires

… De ce garçon. Il vient d’être plaqué par sa compagne qui a appris la grossesse de son ex. L’enfant est de lui. Bien sûr. Il est désolé. Il en pleure. La fille, émue par ses larmes aussi touchantes qu’inhabituelles dans ce monde de brut où l’homme est un macho ou n’est pas, y a vu l’expression de sa sensibilité, de son ouverture d’esprit, tout ça. Elle a déjà oublié la cause de tant d’émoi. Son instinct l’enjoint à le rassurer, à l’aider. On est gentille ou on ne l’est pas. Elle l’est. Alors elle s’est dit, la fille, pourquoi pas. Une petite histoire. Ce sont les vacances. Cela n’engage à rien. Très vite, elle se rend compte n’avoir aucune espèce d’affinités avec le garçon : leurs ambitions personnelles, professionnelles sont plus que divergentes, peut-être moins que leur vision de la vie, de couple notamment (la preuve). Il mate tout ce qui bouge en plus. Bah… Elle mate aussi. Peut-être un peu plus discrètement. Pas grave tout cela, puisque qu’elle ne cherche pas une relation durable, et tout et tout… Juste à le consoler et l’aider à surmonter ce moment difficile. Du don de soi. De l’altruisme, quoi !

Et là, c’est le drame…

Donc… La prudence lui enjoint d’expliciter pourquoi elle ne souhaite pas aller plus loin que ça. Vous ai-je entretenus de leurs divergences de vues ? Parce qu’en la matière, il semble qu’en matière d’honnêteté, de franchise, le curseur ne soit pas non plus pointé dans la même direction. Résultat des courses : une fuite en avant. Pas de conflits, non. Pire : des échanges biaisés, complexes, difficiles, des mots qui prêteraient gravement à confusion couplées d’attitudes (volontairement ?) blessantes…

Basquiat - Portrait of Andy Warhol as a banana, 1986

Conclusions ?

La première est qu’il ne s’agit pas (et c’est heureux) d’une histoire d’amour à proprement parler. Tout juste d’amitié parce qu’il n’existe pas d’entre deux. La seconde est que les larmes ne sont pas un bon indicateur de sensibilité. La troisième enfin, c’est que la gentillesse aurait été de l’écouter, de le consoler et de rester bons copains (Ah ! Un entre deux…). Cela aurait dû suffire. Parce qu’il me faut immanquablement y venir, je le redis : la gentillesse a sa place partout. D’où ce blog auquel vous devriez souscrire. Parce que je me sens un peu seule à raconter toutes mes histoires. Bientôt, vous saurez tout de moi sans que je n’en sache pas plus de vous. Surtout rien de ces moments où vous avez été sympas…  Même à votre détriment.

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Amour, amitié, altruisme, gentillesse, compassion… Il ne faut pas tout confondre. Dans le galimatias de l’autre, il faut trier, en gardant de l’indulgence pour toute la part de comédie que nous jouons tous, et veiller à nos propres sentiments, à les voir clairement pour ce qu’ils sont. On peut être gentil ou gentille avec les autres, mais il faut l’être aussi pour soi-même, se protéger et se respecter
    Une qualité que j’aime et qui n’en est pas une aux yeux de tous : la naïveté lucide.

    J'aime

    1. Tout à fait Nicolaï ! Tout est dit. Pour le reste, vous avez trouvé une adepte de la naïveté lucide, cette part d’enfance qui teinte nos vies d’adultes de sensibilité…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s