Osé ?

Parce qu’il s’agit de rester ouvert à l’autre, si ce n’est toujours, au moins autant que possible, nous devions jeter les bases d’une réflexion sur le vivre-ensemble. C’est donc par-là, par la reconnaissance de jours fériés autres que ceux émanant du christianisme qu’a débuté l’action, qui a suivi la réflexion, qui a suivi la réaction…

Les autres…

Mais oui. Vous vous en souvenez de cette réaction-là, celle de ces 4 millions. Celle de tous ceux qui ont dit leur volonté de respect, de République, d’unité, de vie, d’amour, d’échange. Ce jour-là lorsque, ma foi, si je ne me trompe, il n’a été question que de l’autre. Il fallait bien tenter de donner corps à tout cela. C’est pourtant sur la base de cette journée-là que certains désormais dénient le droit – minorons – l’envie – soyons plus ‘utilitariste’ – le besoin, de vivre ensemble suivant des paradigmes nouveaux, aussi nouveaux que ce rassemblement justement, d’une ampleur inégalée.

L’ennui
Ce sont le respect de l’autre, de sa différence, la nécessaire ouverture par la pédagogie, qui ont conduit à poser un jalon, à émettre une idée, à tenter quelque chose d’alternatif. Mais la liberté de penser, de proposer, de dire devrait, selon les propos de certains, rester enfermée dans un carcan imposé par la tradition, l’habitude, l’archaïsme rigide, le dogmatisme froid. Quel ennui…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s