Ah, l’adolescence..!

le

« Être abandonnée à soi-même sur la délicate corde raide de l’ignorance adolescente, c’est expérimenter la déchirante beauté de la pleine liberté et la menace de l’éternelle indécision. Peu d’êtres survivent à leur adolescence. La plupart succombent à la pression imprécise mais meurtrière du conformisme adulte. Il devient plus facile de mourir et d’éviter les conflits que de soutenir une bataille permanente contre les forces supérieures de la maturité.

Jusqu’à récemment, chaque génération trouvait plus pratique de plaider coupable à l’accusation d’être jeune et ignorant, plus facile d’accepter la sentence rendue par la génération précédente (qui, elle aussi, avait avoué le même crime quelques années auparavant).

L’ordre de grandir tout d’un coup était plus supportable que l’horreur sans visage de cette détermination vacillante qui a pour nom jeunesse « .

Maya ANGELOU, Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s