Eric de Bibliocratie:  » Le livre doit s’inventer une place lumineuse… »

Bibliocratie offre à tous, écrivains, photographes, dessinateurs, la possibilité de défendre son travail tel qu’il est, en place publique, en faisant des lecteurs les seuls éditeurs. Libérée de l’obligation de formatage des livres pour obéir aux lois de la rentabilité maximale, Bibliocratie brise le monopole des maisons d’édition en supprimant les intermédiaires entre auteurs et lecteurs – désormais inutiles.

Bibliocratie 2

Bibliocratie créée l’édition à compte de lecteurs, où l’auteur met l’édition de son livre à la souscription publique, où les lecteurs décident de la publication en investissant dans un projet d’édition. Si les lecteurs fournissent à l’auteur les conditions de financement de son livre, alors l’impression et la vente sont automatiques. Plus de stocks, plus d’invendus. Plus de risques financiers pour l’auteur, plus d’intermédiaire financier ni créatif entre le texte et le livre, entre l’auteur et le lecteur. Auteur et lecteur reprennent ainsi la place qu’ils auraient toujours dû avoir : l’auteur défend son travail en place publique, dans les conditions qu’il décide, avec les armes qu’il choisit, sans dénaturer sa pensée, sans se travestir pour obéir au marché. Le lecteur quant à lui peut enfin sortir des standards établis et markettés par une intelligence née des études de marché et des sujets à la mode. Choisir, simplement.

Bibliocratie
Loin de s’adresser aux laissés-pour-compte et autres exclus des banquiers du livre, Bibliocratie offre une nouvelle place à tous, grands et petits, illustres et méconnus. De l’édition dans sa forme la plus pure, l’asservissement en moins.
Le livre exige aujourd’hui une nouvelle bataille : donner à chaque auteur une chance de défendre son travail en place publique. La musique se joue dans les garages, dans la rue, au supermarché. La vidéo se donne par milliards d’unités sur des milliards d’écrans individuels, dans les musées, le métro et chez le coiffeur. Le livre doit s’inventer une place lumineuse, foisonnante, pleine d’erreurs et de gloires décisives, un lieu vivant parce que la liberté d’être lu vit enfin librement…

Eric

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s