Une vie raisonnable

« Je suis allé chercher Ruth Gullion, et la ramener à l’appartement (…) C’était une môme gentille, simple et vraie, qui avait une peur bleue du sexe (…) Je lui disais que c’était beau le sexe, et j’ai voulu lui prouver. Elle m’a laissé faire, mais j’ai été impatient, et je n’ai rien prouvé du tout. Elle a soupiré dans le noir. « Qu’est-ce que tu veux de la vie ? » je lui ai demandé, je demandais tout le temps ça aux filles, à l’époque. « Je sais pas, elle m’a répondu, faire mon travail, m’en sortir. ». Elle a baillé. Je lui ai mis la main sur la bouche en lui disant de ne pas bailler. J’ai essayé de lui dire à quel point la vie m’emballait, de lui parler de tous les trucs qu’on pourrait faire ensemble – moi qui projetait de quitter Denver le lendemain. Elle s’est détournée avec lassitude. On est restés allongés sur le dos, à regarder le plafond, et à se demander où Dieu avait voulu en venir quand Il avait créé la vie si triste, si désenchantée ».

Plus loin…

« Moi je veux me marier pour connaître la paix du cœur avec elle, et qu’on vieillisse ensemble. Ça peut pas durer toujours… ce délire, ces virées aux quatre coins du pays. Il faut qu’on se range, qu’on trouve notre place. – Ah, mec, a répondu Neal, ça fait des années que je t’entends parler de mariage, de fonder un FOYER, avec la beauté de ton âme, c’est ça qui me botte chez toi. » A ma droite, j’avais Al Hinkle, qui venait d’épouser une femme pour faire le plein d’essence. J’avais le sentiment de défendre ma position. C’était une triste nuit, mais une nuit joyeuse, aussi « .
Et puis…

« J’avais voulu installer ceux que j’aimais dans un foyer plus ou moins permanent où vaquer aux affaires humaines à la satisfaction générale. Mener une vie saine, être bien logé, bien se nourrir, prendre du bon temps, le travail, la foi, l’espérance, moi j’y croyais. J’y ai toujours cru. Et je n’étais pas surpris de découvrir que j’étais une des rares personnes à y croire sincèrement sans en faire pour autant une philosophie bourgeoise ennuyeuse. »

Jack KEROUAC, Sur la route

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s