AFRIQUE DU SUD • Madiba ou le pouvoir de la bonté

Un an, jour pour jour, que Nelson Mandela est mort. On se souviendra de lui pour le symbole de sagesse qu’il était, pour son aptitude au changement et pour son pouvoir de réconciliation. Voici le bouleversant hommage de son comptriote, l’écrivain Mark Gevisser, écrit au lendemain de sa disparition.

Source: www.courrierinternational.com

See on Scoop.itEt après ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s